jeudi 12 septembre 2013

Jeudi 12 septembre

Petit matin gris. Même du crachin, un bon moment. Petit déjeuner paresseux, mise en ligne du blogue (résolution : préférer Blogsy), conversation avec nos hôtes. Ils courent des marathons et participent aux grands marathons de grandes villes. Ils ont fait New-York, Berlin, Québec, etc. Ils feront Rome l'an prochain.
Ensuite, nous allons rejoindre Françoise. On parle encore, de tout, de rien, et de vin. Le temps s'éclaire un peu, en route vers La Gacilly, où il y a un festival de photo.
--
Tiens, Rochefort-en-Terre est sur notre chemin. C'est à voir, dit Françoise. Voyons. C'est en effet vraiment joli.

Une grande place.
Vue d'un autre angle.
Le chemin des Douves, le bien nommé.
Petites rues ici et là.
L'église de Notre-Dame-de-la-Tronchaye. Pas jeune, bien sûr. 
On sort de l'église. Bon chienchien, bon chienchien.
Oui, vraiment, c'était bien joli, Rochefort-en-Terre. Un arrêt dans une crêperie, formule crêpe pour eux, boule de glace citron vert pour moi. Et nous repartons pour La Gacilly. Et nous y voilà. Le Festival de photo de La Gacilly est, selon son site, le plus grand festival de photos en plein air de France. On se promène dans le village, et il y a des galeries de photos disséminées ici et là. Un peu partout, sur des murs, d'immenses photos. Je vous renvoie à des sites, comme celui du festival, celui de sa programmation, ou encore, si vous vous voulez un aperçu, au fouillis d'images que Google propose quand on cherche des images de l'édition 2013 de ce festival. Je ne publie pas de photos parce que l'iPad a manqué d'électrons en fin d'après-midi. Pas pensé à prendre le chargeur de voiture, pas pensé à charger la pile supplémentaire. Mes coups de coeur à ce festival :
  • les photos de mode de Karl Lagerfeld, que je connaissais bien sûr comme créateur de monde, mais dont je ne savais pas que c'est aussi un excellent photographe
  • les photos de Sabrina et Roland Michaud, Carnets d'Afghanistan ; il y a des images à faire hurler (les deux femmes en burka, dont les jupes légèrement soulevées par le vent, montrent de jolis souliers plutôt modernes, contraste pour moi affreux) mais aussi cette image d'un groupe d'hommes jouant à un jeu typique qui est, pour moi toujours, à couper le souffle par l'intensité de cet instantané ; la seule reproduction que j'aie trouvée rapidement sur Internet, c'est celle-ci, qui est une photo du président du festival devant elle
  • les photos de Harf Zimmerman et de Robert Lebeck, pour le coup d'oeil fascinant sur l'évolution de l'Allemagne, particulièrement la série montrant un même lieu, depuis exactement le même point de vue, à quinze, ou vingt ou trente ans d'écart
La vigile Toute la journée, nous avons vécu avec Françoise l'anticipation joyeuse de l'attente. La compagne de son fils en était aux derniers jours de grossesse. En matinée, un message annonçant que ça semble commencer, en après-midi, un message annonçant le départ pour la clinique. En soirée, les messages sont devenus de plus en plus fréquents. Quelle merveille, je le dis sans ironie, que les textos qui permettent de suivre un événement intime d'aussi près. Plusieurs membres de la famille de Françoise était présents, en texto, d'un peu partout. Pour annoncer l'entrée en salle d'accouchement, le futur papa a envoyé une photo des spots au plafond. Quelques instants à peine après l'entrée de Lilwenn dans l'histoire, nous avons reçu un petit fichier .mp4 de ses pleurs inauguraux, puis un peu plus tard, l'image de la toute petite personne, d'abord sur l'épaule de sa maman puis dans les bras de son papa. Attendrissant. (Je vous confirme que Françoise m'avait autorisée à partager ce petit moment joyeux avec vous.) Météo : temps variable et température variable, parfois exigeant la veste, parfois donnant le goût d'enlever le col roulé

This page in English: http://www.deutschland-geht-app.de/app/pdfcreator/pdf/3BB11671-3FDA-40AB-90B6-30D608BCA0FF/4662.pdf

2 commentaires:

Dorémi a dit…

Une riche journée, en somme… et bienvenue à la petite personne :-)

Michelle a dit…

Je demande à voir la binette de Lilween. J'aime les bébés.